Mad about BBQ sauce !
Trying to make you enjoy barbecue sauce as much as we do

Sauce ail-miel-tomate

Monday, 9 July 2012 22:57 by nico
Note to English readers: Sorry, another post in French ! I’m thinking about switching the blog to a multilingual website (EN/FR), that’s why I’m experimenting with articles written in French. Voici une recette de sauce multifonction aux notes exotiques ! Ingrédients Basé sur une recette de Joshua Bousel sur The Meatwave. J’ai diminué les quantités en divisant tout de moitié et rajouté plus d’ail car je ne trouvais pas la sauce assez puissante à ce niveau. 1/4 cup (60 ml) d’huile d’olive 1 oignon, haché finement 1 gousse d’ail, hachée finement (mettez-en 2 si vous voulez un goût plus prononcé) 1 cup (240 ml) de ketchup 1 c. à s. de sucre brun 1/4 cup (60 ml) de vinaigre de cidre bio 1/4 cup (60 ml) de jus d’ananas (la recette originale utilise du jus de pomme) 1 grosse c. à s. de miel 1 bonne c. à c. d’ail en poudre 1 c. à c. de sauce Worcestershire Une pincée de piment de cayenne Une pincée de sel 2 tours de moulin à poivre Faites dorer l’oignon et l’ail avec l’huile d’olive dans une poêle. Ajouter le reste des ingrédients, faites chauffer jusqu’à ce que la sauce frémisse. Passez au mixeur (à soupe) pour rendre les bouts d’oignons et d’ail plus fins. Laissez refroidir à température ambiante. Le sauce peut se conserver 3-4 semaines au frigo. Originellement, je l’ai faite pour glacer des ribs en fin de cuisson. Je les avais préalablement frottés avec un rub pour porc, fumés au bois de pacanier et braisés au jus d’ananas, comme dans la recette d’où vient cette sauce. Bien qu’un peu juste au niveau du temps de cuisson, je peux vous dire qu’ils étaient sublimes, la sauce était parfaite part son côté doux et fruité voire aigre-doux. Les ribs, saucés Du coup, je me suis dit que ça serait parfait pour d’autres plats, comme un wok. La sauce a donc terminé dans un wok de Quorn avec petits pois, pois mange-tout, carottes, courgette et udon bio, une fois de nous elle ne nous a pas déçu ! Au passage je vous conseille les udon Hakubaku, on pourrait les manger nature tellement elles sont bonnes – et on les trouve chez Kam Yuen à Bruxelles Si vous trouvez une autre utilisation à cette sauce, partagez-la !
Tags:  
Categories:   Recipes
Share:  

Grilled summer vegetable sandwich

Wednesday, 4 July 2012 07:51 by nico
It seems that summer has (again) forgotten to pass by Belgium this year. Nevertheless, peppers, eggplant and zucchini are in season so it's the perfect time to try out something with these yummy veggies !   Adapted from ReadyPrepGo Ingredients For 2 persons 1 eggplant 1 small zucchini 1 red bell pepper 1 ball fresh mozzarella di buffala Hummus (I bought ready-made hummus but you can make your own) 4 slices of white bread (or ciabatta) Fresh basil leaves Olive oil for brusing Salt, pepper and garlic powder Procedure 1. Prepare the veggies: Slice the pepper into quarts, slice the zucchini into slices 3 mm thick and slice the eggplants into slices 5 mm thick. Lay the eggplant slices on a double thickness of paper towels and sprinkle with salt. Let stand until beads of water appear on the surface, about 20 minutes. Pat dry with paper towels. 2. Prepare your grill for direct cooking over high heat, but keep a zone without coals. Place the peppers skin-side down over high heat. Burn the skin until it is thoroughly charred.   3. In the meantime, brush the zucchini and eggplants slices lightly with olive oil, sprinkle with salt, pepper and garlic powder. When the peppers are ready, remove them from the grill and put them in a plastic bag for a couple of minutes, then remove the skin. 4. Place the eggplant slices directly on the cooking grate or on a grilling tray (using a tray is much easier and avoids loosing slices into the fire) and cook until soft and not too deeply browned. Do the same with zucchini slices and make sure not to overcook the zucchini. The main advantage of the grilling tray here is that you can put the eggplant on one side and the zucchini on the other one and flip the tray. 5. Turn the grill down to medium heat. Brush the bread with olive oil and sprinkle some garlic powder. Place the bread oiled-side down over the coals to toast it, about 1 to 2 minutes. Be careful not to burn the bread. Flip and cook the other side of the bread, 1 minute more. 6. Coat toasted bread with hummus, then place mozzarrella slices, eggplant, zucchini, peppers and fresh basil. 7. Reheat in a disposable foil pan over medium heat for a couple of minutes. My wife didn’t want to eat the grilled veggies in a sandwich so she simply layered the vegetables and mozzarrella in a foil pan and reheat the dish over medium heat.
Tags:  
Categories:   Recipes
Share:  

Another rub recipe

Wednesday, 27 June 2012 12:00 by nico
Here’s a rub I came up with for my pulled pork and I find it pretty balanced. Makes about 1/4 cup (that was enough for my small pork butt) 2 teaspoons paprika (I used Hungarian paprika which quite strong) 2 teaspoons kosher salt 8 twists of pepper grinder 2 teaspoons onion powder 2 teaspoons garlic powder 1 teaspoons mustard powder 2 teaspoons light brown sugar 1 teaspoons brown sugar 1 to 2 teaspoons cayenne pepper 7 twists of coriander grinder 1 teaspoons dry oregano Combine all ingredients together and blend well. The kosher salt, freshly ground pepper and freshly ground coriander gave a nice grainy texture. I also used it on a rack of ribs but added a bit more brown sugar.
Tags:  
Categories:   Recipes
Share:  

Effilochée d’épaule de porc fumée (pulled pork)

Monday, 25 June 2012 14:42 by nico
Note to English readers: Exceptionnaly, this blog post is written in French, my mother language. As there are already thousands of articles about pulled pork in English, I wouldn’t bring anything new. Une fois n’est pas coutume, je vais écrire ce billet en français. L’anglais freine peut-être certains lecteurs et il existe déjà une flopée d’articles à ce sujet en anglais, donc autant essayer d’apporter quelque chose de neuf ! L’effilochée d’épaule de porc fumée (ou pulled pork en anglais) est un classique du vrai barbecue à l’américaine, qui prône la cuisson low and slow, autrement dit la longue et à basse température. Cette cuisson lente a pour but de dénaturer les tissues conjonctifs et le collagène et de les transformer en gélatine, donnant une viande tendre et juteuse. Pour préparer du pulled pork, il vous faudra d’abord un rôti d’épaule de porc. J’en ai choisi un de 1,2 kg mais vous pouvez viser plus gros, avec ou sans os. Je l’ai ensuite enrobé d’un mélange d’épices (parfois aussi appelé sel à frotter en référence au mot anglais rub – recette en page de bas page) et laissé reposer une nuit au frigo. Pour des plus grosses pièces, vous pouvez envisager de mettre le rôti dans une saumure (brine en anglais) ou de l’injecter de marinade histoire d’attendrir un peu plus la viande et d’éviter qu’elle ne se dessèche lors de la cuisson. Le rôti avec son mélange d’épices juste avant de rejoindre le fumoir Pour la cuisson à proprement dite Il faut compter de 8 à 12h pour fumer le rôti, donc autant bien prévoir votre coup ! Dans mon cas, j’ai utilisé mon Weber Smokey Mountain et démarré la cuisson à midi en utilisant la méthode Minion; le rôti était prêt à 21h. Je l’ai fumé pendant les 4 premières heures de cuisson en déposant des copeaux de bois de cerisier emballés dans des ‘poches’ de papier alu percées de petits trous. Il faut juste être attentif à la température de cuisson. Elle doit se situer entre 225 et 250°F (entre 105 et 120°C) et la température interne du rôti doit arriver à environ 190-195°F (87-90°C). Bon, j’avoue que pendant la dernière heure, j’ai ouvert un peu les vannes du fumoir pour arriver à 300°F (148°C) histoire d’accélérer un peu sinon j’étais pas couché. Petit conseil… ne vous fiez pas au thermomètre qui se trouve sur le fumoir ou à votre petit doigt pour la température interne mais procurez-vous un bon thermomètre avec une sonde pour la viande et une autre pour la température ambiante, genre ThermoWorks TW8060. Si vous ne possédez pas de barbecue/fumoir, c’est tout à fait possible de le cuire dans une mijoteuse. Après un peu plus de 2h de cuisson, ça se colore C’est cuit ! Bon, voilà, après 9h de cuisson à quoi ressemble la bête ! Vous allez vous dire “mais c’est complètement cramé son truc !” – non non, ce n’est pas cramé. C'e sont les sucs et la graisse de la viande ainsi que le sucre contenu dans le mélange d’épices qui ont caramélisés. Cette “croute” noire s’appelle la bark en anglais et franchement, vous voulez en avoir dans votre assiette parce que c’est vachement bon ! Après avoir laissé reposé le rôti 30 min (histoire qu’il refroidisse et qu’il garde ses jus), vous prenez 2 fourchettes et vous effilochez ! Bon, au bout d’un moment, ça commence à chauffer les poignets, il existe même des outils pour vous faciliter la tâche. Vous découvrez avec satisfaction le smoke ring, ce petit anneau rosé d’un bon demi centimètre qui s’est formé en dessous de la croute suite à la réaction entre la viande et la fumée. Bon et maintenant, j’en fais quoi de ce truc ? Simplement entre 2 tranches de pain (pour bien gouter le porc fumé et la croute) ou vous pouvez en faire par exemple des pulled pork sandwich en mettant ça dans un pain à hamburger accompagné de coleslaw et d’une sauce barbecue style Caroline du Nord très vinaigrée. Vous pouvez décliner ce sandwich de différentes façon, comme avec une petite salsa à l’ananas ou alors allons-y gaiement et faisons une bolognaise en remplaçant le haché de bœuf ! L’effilochée se conserve plusieurs jours au frigo et se congèle sans problèmes. Froid ou chaud dans une tartine, simple et délicieux Mélange d’épices pour porc Pour un rôti d’environ 1,2kg 2 c. à c. de paprika (c’est de paprika de Hongrie assez costaud, vous pouvez sans doute en mettre plus avec un de supermarché) 1 à 2 c. à c. de gros sel 8 tours de moulin à poivre noir et blanc 2 c. à c. d’ognon en poudre 2 c. à c. d’ail en poudre 1 c. à c. de moutarde en poudre (Coleman’s) 2 c. à c. de sucre roux 1 c. à c. de sucre brun 1 à 2 c. à c. de piment de Cayenne 7 tours de moulin à graines de coriandre 1 c. à c. d’origan sec Il suffit de mélanger toutes les épices ensemble. Le gros sel, le poivre et les graines de coriandre fraichement moulues vont donner une belle texture un peu granuleuse assez sympathique.
Tags:  
Categories:   Recipes
Share:  

Sprite marinated chicken and coconut/lime sweet potatoes

Monday, 19 March 2012 10:15 by nico
One day, I was sipping a Sprite and I though '”mmmh, that would make a good marinade !”. I realized I wasn’t the only one who thought about that when I googled on “sprite marinated chicken” and found a lot of recipes. Ingredients For 300 g of chicken breasts Adapted from Diva’s Dinners 1/2 cup (125 ml) olive oil 1/2 cup (125 ml) soy sauce 1 cup (250 ml) Sprite 1 teaspoon garlic powder 1 teaspoon (or more) wasabi sauce (or wasibi/mustard/horseradish, as you like) Mix all the ingredients in a bowl (or ziplock bag), make sure all faces of the chicken breasts are exposed to the marinade and marinade from 1 to 3 hours then grill or sear the chicken (I cooked it inside as the weather was quite rotten) It caramelizes while cooking and tastes a bit like teriyaki chicken but with a lighter and fresher tone. As a side dish, you can cook some coconut/lime sweet potatoes Ingredients For 2 persons Adapted from Weber's Way To Grill by Jamie Purviance 4 medium-sized sweet potatoes 200 ml coconut milk The juice of 2 limes 1/2 tbsp cayenne pepper 2 tbsp brown sugar A pinch of salt Procedures Jump-start the sweet potatoes by cooking them in the microwave for 8 minutes (flip them after the first 4 minutes) Mix the coconut milk, lime juice, cayenne pepper, brown sugar and salt in a pan and let everything simmer at low heat Peel and dice the sweet potatoes Put the potatoes in the coconut/lime sauce Don’t dice the sweet potatoes in too small chunks, or their taste will be hidden by the coconut milk. My wife didn’t really like this recipe because she likes the taste of plain sweet potatoes but I enjoyed it (be careful though, it could become a bit queasy if you eat too much of it)
Tags:   ,
Categories:   Recipes
Share: